Lorsqu’on traverse une période difficile et qu’il faut restreindre les dépenses, certaines coupes vont de soi: on abandonne les sorties au restaurant, on diminue les activités récréatives, on change notre voiture pour une plus économique, on use nos vêtements plus longtemps… Mais la dépense récurrente qui est impossible à arrêter complètement est l’épicerie. Voici donc quelques trucs qui vous permettront de vous en sortir avec une facture moins salée:

1) Épluchez les circulaires
Ce n’est pas un réflexe pour tout le monde, mais il y a tellement d’économies à faire en surveillant les circulaires promotionnelles! Chaque épicerie offre une panoplie de rabais à toutes les semaines, alors sortez vos ciseaux et découpez les bons! Certaines épiceries offrent aussi des bons directement sur les étalages, alors ouvrez bien les yeux et profitez-en!

2) Magasinez dans différentes épiceries
Certains clients sont réguliers comme une horloge et ont l’habitude de toujours fréquenter le même endroit. Mais selon les semaines, il peut y avoir de grosses différences de prix sur les produits offerts. Certaines épiceries acceptent aussi d’égaler le prix de la concurrence si vous avez en main la circulaire du compétiteur. Informez-vous auprès de votre marchand!

3) Faites des provisions
Lorsque certains produits sont en spécial, il peut être avantageux d’en acheter une plus grande quantité si vous avez suffisamment d’espace pour les entreposer. Il n’est évidemment pas possible de faire cela avec des items comme le lait ou les fruits, mais les conserves, les céréales, les tartinades ou les jus et boissons peuvent être conservés longtemps.

4) Surveillez le plancher…
C’est une tactique qui n’est pas connue de tous, mais les marchés d’alimentation ont tendance à présenter les produits les plus dispendieux au niveaux des yeux, espérant ainsi que vous ne chercherez pas plus loin… Ils vont donc placer les versions plus économiques des mêmes produits plus près du sol, loin du premier contact visuel. C’est souvent le cas des biscuits ou des céréales. Habituez-vous à patrouiller les étalages jusqu’en bas!

5) Faites vos emplettes le ventre plein
Il est toujours tentant d’acheter ce qu’on n’a pas vraiment besoin lorsqu’on est en appétit et qu’on aurait le goût de tout avaler! Faire son épicerie tout juste après les repas vous permettra d’avoir les idées claires et d’éviter les achats impulsifs qui feraient grimper inutilement votre facture.

Bonne épicerie!
Crédit 24, un membre de l’Association des microprêteurs du Québec.